Summary

Lors de l’assemblage thermique semi-automatisé d’ensembles pour appareils ménagers, les fabricants utilisent des barrières immatérielles pour assurer la protection de l’opérateur sans compromettre les cadences de production. Le dispositif de protection optoélectronique actif (AOPD), qui est monté directement en face de chaque presse thermique d’établi, empêche la descente de la tête de pressage s’il détecte une intrusion dans la zone de travail, ce qui déclenche un arrêt immédiat du cycle de fonctionnement.

Avantages pour le client

  • Protection active, efficace et économique
  • Amélioration de l'ergonomie au poste de travail
  • Augmentation de la productivité suite au chargement et déchargement sans entrave
  • Interface standard nécessitant qu'une modification minimale aux systèmes de commande

Avantages spécifiques du produit

  • Autocontrôle permanent, une fonctionnalité rare parmi les dispositifs de protection Type 2
  • Protection IP65 et IP67
  • Principes de fonctionnement sans contact
  • Excellent indice de sécurité selon la norme EN / ISO 13849-1 Cat. 2 PL c et IEC 61508 SIL 1
  • AOPD (dispositif de protection optoélectronique actif) avec boîtier en aluminium et un connecteur à câble M12

Customer Application

L'assemblage thermique est un processus bien répandu pour la fixation des composants métalliques dans des pièces moulées en plastique. Il est couramment utilisé par les fabricants d'appareils ménagers lors de la production de sous-ensembles. A chaque poste de travail, un opérateur charge une pièce moulée et le(s) composant(s) métallique(s) dans un dispositif de montage sur glissière. Lorsque les composants sont correctement insérés, l'opérateur pousse la glissière en position sous la tête de pressage, ce qui lance le cycle d'assemblage thermique. La tête chauffée de pressage, qui peut atteindre des températures supérieures à 350°C, descend sur les composants pré-positionnés. Elle applique de la chaleur et de la pression à des zones spécifiques de la pièce moulée, ce qui provoque une déformation thermique contrôlée afin de créer un joint permanent entre les composants métalliques et la pièce moulée. Après un temps d'arrêt prédéterminé, la tête remonte et le cycle est terminé. L'opérateur retire la glissière et sort l'ensemble du dispositif. Les barrières de sécurité mécaniques déjà en place sont encombrantes et peu pratiques. Les cadences sont ralenties en raison du temps nécessaire pour ouvrir et fermer les dispositifs de protection avec chaque cycle. Le fabricant exige un autre dispositif de sécurité qui offre une protection efficace de la main tout en permettant un libre accès pour le chargement et déchargement. Il doit être peu encombrant, simple et capable de fonctionner de manière fiable dans l'environnement de production.

Customer Solution

Une évaluation des risques établie par l'entreprise confirme qu'un AOPD (dispositif de protection optoélectronique actif) du Type 2 assurera une protection appropriée de l'opérateur. Conçues pour des applications où le risque a été évalué comme modéré, les barrières immatérielles de Contrinex Safetinex Type 2 (selon IEC 61496) conforment à la norme EN/ISO 13849-1 Catégorie 2, niveau de performance PL c et au niveau de sécurité SIL 1 selon IEC 61508, ce qui les rend idéaux pour l'application. La presse d'assemblage thermique est logé dans une enceinte ouverte vers l'avant aux parois transparents qui résistent aux chocs. La barrière immatérielle dispose d'une domaine de détection allant jusqu'à 12 mètres et d'une résolution de 30 mm, qui est idéale pour la protection de la main. Elle protège la zone ouverte devant la presse, permettant un accès facile en cas de besoin. La hauteur de protection est 795 mm, ce qui assure un fonctionnement en toute sécurité sans entraver l'opérateur lors du chargement et du déchargement. Munie d'un boîtier robuste en aluminium et avec indice de protection IP65 + IP67, ces appareils sont bien adaptés à l'environnement de production et résistent aux chocs et aux vibrations. Une configuration standard en PNP à fermeture  permet la connexion au système de commande du client via un connecteur 5 pôle M12. Ces appareils comportent une LED d'alignement intégrée et offrent un autocontrôle permanent - une fonctionnalité rarement disponible avec les dispositifs de protection Type 2. Les nouvelles barrières prennent beaucoup moins d'espace que les dispositifs mécaniques qu'elles remplacent, ce qui améliore l'ergonomie du poste de travail. Le chargement et déchargement ne sont plus entravés, ce qui augmente la productivité tout en protégeant activement les opérateurs. Les barrières immatérielles Safetinex Type 2 offrent une solution fiable et économique.